Didac Costa

A dyed in the wool Catalan, Didac Costa from Barcelona, has something in common with another Vendée Globe hero, the British sailor, Mike Golding. He is a professional fireman.

Didac Costa began his sailing career on the family cruiser with his parents. They used to sail up and down the Spanish coast and down to the Balearics, which gave the youngster a taste for offshore voyages. During his adolescence, he developed a passion for solo sailing. So quite naturally after a few years sailing dinghies, he moved to the Mini class. He finished 19th in the series boats in the 2011 Mini Transat 2011 between la Rochelle and Bahia (Brazil). This enriching experience encouraged him to go even further “on more powerful boats, which are faster and more extreme – the IMOCA60s.”

Didac Costa – who says he is “patient, calm and optimistic” – has already completed one race around the world on an IMOCA60. That was in the 2014-2015 Barcelona World Race in which he raced with Aleix Gelabert (another Mini racer from Barcelona). Aboard the venerable One Planet One Ocean & Pharmaton, they even made it to fourth place with a boat that fans of the Vendée Globe will remember, as she was none other than the former Kingfisher aboard which Ellen MacArthur finished in second place in 2001.

Discover bio

Portrait

35 ans, Costa - ESPAGNE

Catalan bon teint, Didac Costa est un marin Barcelonais qui possède un joli point commun avec un héros du Vendée Globe, en l’occurrence le Britannique Mike Golding : il est sapeur-pompier de métier. Ce « bombero » de la caserne de Cerdanola del Vallès, dans la proche banlieue barcelonaise, assure que son job a quelques similitudes marquées avec celui de navigateur solitaire : « il faut savoir préparer son travail en équipe, dormir peu… et garder son calme quelles que soient les circonstances ». Bien vu.

Son cursus nautique, Didac Costa l’a débuté sur l’habitable familial à bord duquel il partait en croisière avec ses parents. Cabotage le long des côtes espagnoles et navigations vers les Baléares lui donnent dès l’enfance le goût des horizons du large.
A son adolescence, il se prend de passion pour la navigation en solitaire. Et c’est tout naturellement qu’après quelques saisons en dériveur, il se dirige vers la classe Mini, ces petits voiliers de 6,50 mètres surpuissants que nous connaissons bien en France. Il termine sur le podium de plusieurs courses en Méditerranée, avant de lui aussi préparer la grande aventure transatlantique. Au final, il se classe 19e des bateaux de série de la Mini Transat 2011, entre la Rochelle et Bahia (Brésil). Cette expérience, très riche, lui donnera envie d’aller encore plus loin, « sur des bateaux plus puissants, plus rapides, plus extrêmes : les IMOCA ».

A bord de ces fascinantes machines du Vendée Globe, Didac Costa – qui se dit lui-même « patient, calme et optimiste » – a d’ailleurs déjà bouclé un tour du monde. C’était la Barcelona World Race 2014/2015, courue avec son complice Aleix Geilabert (un autre « Ministe » barcelonais). A bord du vénérable One Planet One Ocean & Pharmaton, ils ont même réussi l’exploit de terminer à la quatrième place. Le tout avec une machine pas du tout inconnue des passionnés du Vendée Globe… puisque il s’agissait de l’ex Kingfisher avec lequel Ellen MacArthur avait terminé 2e en 2001 ! Arriver à un tel résultat sur le Vendée Globe 2016 sera probablement inaccessible pour Didac, au vu du niveau particulièrement relevé de cette 8e édition de l’Everest des mers. Ce n’est pas un problème. Il le sait parfaitement et son premier objectif sera de réussir seul ce qu’il a déjà accompli en double : boucler la grande boucle planétaire par les trois caps. En attendant de boucler son budget,
Didac s’entraîne en Figaro au CEM de La Grande Motte, une des meilleures fabriques de champions d’Europe.

 

Lire la suite

Prizes

2011
  • Mini Transat – 19e (Mini 6.50)
2013
  • Grand Premio Italia – 3e (B. Garcia)
  • Sanremo Mini Solo – Vainqueur
2015
  • Barcelona World Race – 4e (A. Gelabert)
" alt="Didac Costa">

Monocoque IMOCA

Monocoque IMOCA

Si Didac boucle son budget il pourra disposer de l’ex Kingfisher d’Ellen MacArthur, propriété de la FNOB qui lui réserve sa location. Autrement dit d’un bateau qui est déjà monté sur le podium du Vendée Globe (2e en 2001). Certes de génération ancienne, ce plan Owen Clarke présente surtout un énorme avantage pour Didac puisque sous le nom de One Planet One Ocean & Pharmaton, c’est à son bord qu’il a déjà bouclé un tour du monde : la Barcelona World Race. L’ex-Kingfisher (également vainqueur de la Route du Rhum 2002) est un des IMOCA qui affiche à son compteur le plus grand nombre de milles en course et autour du monde. L’idée de Didac est qu’il pourrait ainsi partir à la barre d’un bateau fiable et qu’il connaît sur le bout des doigts. En outre, Didac envisage de conserver exactement la même équipe technique à terre. Le tout se traduirait par beaucoup de temps de gagné par rapport à un marin partant de zéro avec un bateau qu’il faut prendre en mains.

Technical Sheet

Boat

Technical Sheet

Anciens noms du bateau : Kingfisher, Educación Sin Fronteras, Fòrum Marítim Català, One Planet One Ocean & Pharmaton
Architecte : Owen-Clarke Design
Chantier : Marten Yachts
Date de lancement : 01 janvier 2000
Longueur : 18,28 m
Largeur : 5,30 m
Tirant d'eau : 4,50 m
Déplacement (poids) : 8,9 T
Hauteur mât : 26 m
Voile quille : Acier
Surface de voiles au près : 240 m²
Surface de voiles au portant : 470 m²