Arnaud Boissières

La Mie Câline

Drôle, sympa, sociable, ouvert, l’Arcachonnais séduit par sa disponibilité et rappelle que l’on peut pratiquer la voile sérieusement sans se prendre au sérieux.

Découvrir la bio

Portrait

41 ans - LA TRINITÉ SUR MER - FRANCE

Les marins cherchent tout le temps à partir au large et pourtant pas un jour ne s’écoule sans qu’ils n’évoquent le plan d’eau de leurs premiers bords. Pour Arnaud Boissières, c’est Arcachon et son fameux bassin. Drôle, sympa, sociable, ouvert, l’Arcachonnais séduit par sa disponibilité et rappelle que l’on peut pratiquer la voile sérieusement sans se prendre au sérieux. Immédiatement adopté dans le monde de la course au large et surnommé « Cali », clin d’œil mi-tendre mi-amusé, le skipper a toutes les qualités du bon camarade.

Mais s’arrêter à cette face émergée serait passer à côté du régatier tenace et ambitieux qu’il est. Elevé à l’école de la Course au large par quelques grands noms, à commencer par Yves Parlier ou Catherine Chabaud qui lui ont confié les clés de leur engin, Arnaud est un attaquant dans l’âme et ne renonce jamais. Victime d’un démâtage sur la Mini Transat 1999, il était parvenu non seulement à sauver son bateau après une escale en France mais également à terminer la course. Cali a notamment accompagné Olivier de Kersauson lors de sa tentative de record autour du monde, avant de se faire un nom à lui, en solitaire. A 36 ans, il part pour son Premier Vendée Globe et terminera septième. Si tous s’accordaient à saluer ses qualités humaines et sa détermination, l’on n’attendait pas un si joli score de la part de celui qui, peu connu des media d’alors, obtiendra la distinction de Chouchou des Pontons, sympathique hommage à son humour et son abord facile. Avec un tour du monde, six transats en course et des milliers de milles en entraînement à son actif, il est désormais l’un des skippers les plus expérimentés du circuit.En 2012, Arnaud termine 8ème du Vendée Globe. Mais d’ores et déjà, il compte bien ne pas s’arrêter là.

 

Lire la suite

Palmarès

2001
  • Mini Transat – 3e
2002-2004
  • 3 participations à la Solitaire du Figaro
2005
  • Route de l’Equateur – Vainqueur (Open 50)
2007
  • Transat B to B – 9e
  • Transat Jacques Vabre – 12e
2008
  • Transat Anglaise – 7e
2009
  • Vendée Globe – 7e
  • Transat Jacques Vabre – 7e
2011
  • Record SNSM – Vainqueur
2013
  • Vendée Globe – 8e
  • Transat Jacques Vabre – 6e (B. De Broc)
2015
  • Transat Jacques Vabre – Abandon
Arnaud Boissières

Monocoque IMOCA

IMOCA60 La Mie Câline

Le bateau d’Arnaud Boissières est une machine de 2007 encore performante, qui n’est autre que l’ex Paprec-Virbac 2 que Jean-Pierre Dick avait fait construire pour participer au Vendée Globe 2008/2009. Cet IMOCA avait d’ailleurs débuté sa carrière par une victoire sur le tour du monde en double, à savoir la Barcelona World Race 2007/2008. Côté Vendée Globe, il était dans le groupe de tête quand Jean-Pierre Dick fut contraint à l’abandon au large de la Nouvelle-Zélande, suite à la perte de ses safrans. Racheté par un team espagnol, il prenait ensuite la 4e place de la Barcelona 2010/2011 aux mains d’Alex Pella et Pepe Ribes, puis la 5e place de l’édition suivante de cette même course. Autrement dit, voilà un IMOCA fiabilisé qui connaît parfaitement la route autour du monde ! Arnaud Boissières pense avoir entre les
mains une machine encore plus performante que l’Akéna Vérandas (ex PRB) du dernier Vendée Globe.

Visuel 2D Fiche technique

Bateau

Fiche technique

Anciens noms du bateau : Paprec-Virbac 2, Estrella Damm, We are Water
Architecte : Bruce Farr Yach Design
Chantier : Southern Ocean Marine (Nouvelle-Zélande)
Date de lancement : 02 février 2007
Longueur : 18,28 m
Largeur : 5,80 m
Tirant d'eau : 4,50 m
Déplacement (poids) : 9 tonnes
Hauteur mât : 28,50 m
Voile quille : Acier
Surface de voiles au près : 270 m²
Surface de voiles au portant : 560 m²

Bateau

Plan technique