Rich Wilson

Great American IV

Haut diplômé de mathématiques à Harvard et de science interdisciplinaire au MIT, Rich Wilson est un homme brillant qui exerce des métiers variés : professeur de mathématiques à Boston, analyste défense à Washington ou encore consultant désalinisation en Arabie Saoudite – entre autres. Bref, une pointure. Rich Wilson est également un navigateur émérite qui s’est fait connaître en 1980 en remportant l’épreuve Newport-Les Bermudes.

Découvrir la bio

Portrait

66 ans - ÉTATS-UNIS

Haut diplômé de mathématiques à Harvard et de science interdisciplinaire au MIT (Massachussetts Institute of Technology) à Boston, sa ville d’origine, Rich Wilson est un homme brillant qui exerce des métiers variés : professeur de mathématiques à Boston, analyste défense à Washington ou encore consultant désalinisation en Arabie Saoudite – entre autres. Bref, une pointure. Rich Wilson est également un navigateur émérite qui s’est fait connaître en 1980 en remportant l’épreuve Newport-Les Bermudes. A partir de 1990, il décide de se servir de la voile comme support éducatif auprès des enfants. Alors qu’il tente de battre le record San Francisco-Boston en double à bord de Great American, un trimaran de 60 pieds, il est victime d’un chavirage au large du cap Horn puis est récupéré par un cargo. Cet épisode marquant est suivi par de nombreux écoliers. Rich Wilson retente sa chance sur ce même parcours trois ans plus tard. Ce deuxième essai est un succès suivi par 300 000 enfants aux Etats-Unis mais aussi des millions d’adultes puisque ses chroniques quotidiennes sont reprises par des grands journaux. A bord de Great American 2, il décroche deux nouveaux records sur les routes New York-Melbourne et Hong Kong-New York, puis termine 2e de la Transat anglaise en 2004.

A 58 ans, il est le doyen du Vendée Globe 2008/2009. A bord d’un monocoque ancien, mis à l’eau dix ans plus tôt, il se bat comme un lion pour surmonter coups de chiens et avaries multiples. Il rallie les Sables d’Olonne après 121 jours de mer, non sans avoir une nouvelle fois partagé sa course avec le plus grand nombre. S’il souhaite revenir en 2016, c’est pour être plus rapide mais surtout pour développer ses programmes pédagogiques. Convaincu que la voile est un outil intéressant pour véhiculer des valeurs positives auprès des jeunes, Rich Wilson portera ses messages aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde. Il espère également que sa participation permettra de développer la renommée du tour du monde en solo aux Etats-Unis et contribuera à booster la participation américaine lors des prochaines éditions.

Lire la suite

Palmarès

1980
  • New York – Les Bermudes – Vainqueur
1993
  • Record San Francisco – Boston
2001
  • Record New York – Melbourne
2003
  • Record Hong Kong – New York
2004
  • The Transat – 2e (Multi Classe 2)
2009
  • Vendée Globe – 9e
" alt="Rich Wilson">

Monocoque IMOCA

IMOCA60 Great American IV

Comme en 2008-2009, Rich Wilson prendra le départ du Vendée Globe à bord d’un bateau âgé de près de dix ans: Great American IV, un plan Owen Clarke de 2006 avec lequel Dominique Wavre a participé deux fois au Vendée Globe (abandon en 2008/2009, 7e en 2012/2013). Cet IMOCA60 a laissé un nombre impressionnant de milles dans son sillage. Il a notamment pris part à deux Barcelona World Race, le tour du monde en double, et une Route du Rhum. Racheté par Rich Wilson en 2013, le bateau a subi un important chantier fin 2014-début 2015 après avoir été… foudroyé ! Pour son deuxième Vendée Globe, le skipper américain dispose en tout cas d’une machine qui a démontré sa fiabilité et a largement le potentiel pour lui permettre d’améliorer son temps de 121 jours établi en 2009. A bord de ce même bateau, Dominique Wavre a en effet bouclé le parcours en 90 jours en 2013.

Fiche technique

Bateau

Fiche technique

Anciens noms du bateau : Temenos II (2006), Mirabaud (2012)
Architecte : Owen Clarke Design
Chantier : Southern Ocean Marine (Nouvelle-Zélande)
Date de lancement : 01 septembre 2006
Longueur : 18,28 m
Largeur : 5,50 m
Tirant d'eau : 4,50 m
Déplacement (poids) : 8,5 tonnes
Hauteur mât : 28 m
Voile quille : Carbone
Surface de voiles au près : 330 m2
Surface de voiles au portant : 600 m2